20 OBJETS
Me raconte pas ta vie, c’est la mienne » disait Prévert. Et c’est vrai qu’au fond nous sommes pareils. Plus ou moins mariés, plus ou moins riches, plus ou moins heureux au boulot, avec plus ou moins d’un enfant à la maison.

Pourtant, il doit bien y avoir quelque chose qui nous rend un peu unique. Un je-ne-sais-quoi nous transformant en autre chose que des locataires standardisés, entassés dans des clapiers à cinq étages, avec balcon de trois mètres carrés.

Après bien des nuits de réflexion, je crois avoir trouvé. Quand les gens se mettent à parler d’eux, ils le font toujours de la même manière. Je suis né ici ; mes parents étaient comme ça ; à quatorze ans, j’ai embrassé pour la première fois. Nos vies paraissent interchangeables, parce que nous découpons nos récits en respectant les même chapitres. Personnellement, j’aimerais me raconter à partir des objets qui ont traversé ma vie, pendant cinq minutes ou quinze ans.

Voici l’histoire de ma jeunesse en vingt objets : dix qui m’ont fait du bien et dix qui m’ont fait du mal. Une chaussure, un abécédaire, un vélomoteur parleront mieux de moi que je pourrais le faire moi même.

Eugène :

Je connais Eugène depuis que j’ai 12 ans, c’est dire si ses souvenirs me touchent parfois de très près. D’ailleurs, il a fallu qu’il couche sa jeunesse sur papier pour que cela deviennent des souvenirs. Cela me semble si récent, tout ça. Toute vie est héroïque et digne d’être racontée. On va raconter une jeunesse lausannoise, à la première personne, avec ses standards où chacun se reconnaîtra, et ses particularités, qui fait de chacun d’entre nous ce qu’il est. A la fois banal et unique, comme le chantait mon papa.

Christian Denisart :

Ce spectacle est né de lectures pour lesquels Eugène amenait parfois l’un ou l’autre objet, au grand ravissement de ses auditeurs. Il demande alors au metteur en scène Christian Denisart de pousser la démarche jusqu’au bout. Le texte est alors adapté et appris, les objets sculptés dans du bois et peints, afin d’en recréer une évocation. L’auteur se raconte à l’échelle 1 :1, tantôt narrant son histoire, tantôt en rejouant certaines scènes.




GÉNÉRIQUE
texte et jeu :
Eugène

mise en scène et objets :
Christian Denisart

peinture objets et lumières :
Gilbert Maire

costumes :
Cécile Collet

 

régie :
Ivan

Co-production :
Les Voyages Extraordinaires
Théâtre du CPO

[...]