BIOGRAPHIE

Les débuts

La légende veut que Morten n’a que 5 ans quand il prend conscience du caractère unique de son destin. Il est né pour être chanteur adulé et le sera. Son sex-appeal ne lui vaut toutefois pas que des amis dans les préaux de récréation.
En 1980, à Malmö (Suède), il rencontre Preben, Tåg et Bra, 3 étudiants de la Førestaart Skool(école d’art forestier) lors de la Tåll Öl Feest (Grande Fête de l’Elan). Durant la soirée, après une douzaine de bouteilles d’aquavit, ils commencent à chanter les tubes radiophoniques d’alors. Le succès est immédiat.
Repérés par Stig Anderson, manager de Abba, ils en font les premières parties durant l’automne, jusqu’à ce que Björn prenne ombrage de leur popularité grandissante. D’aucuns murmurent que c’est la découverte de Bra dans le lit de Frida qui a provoqué son divorce avec Benny, précipitant la fin du groupe légendaire.

Le succès

Suivent ensuite 5 années de tournées dans toute la Scandinavie, interrompues uniquement pour enregistrer leur 3 joyaux : Morga Bruun, en 81, Mama Malmö en 82, mais surtout Karl Gustav, début 84, chef d’œuvre de vocalises brut et sans concession, qui les hisse au rang d’icônes pops dans leur pays.

C’est Irène Cara, de passage à Stockholm, qui trouve leur nom, les surnommant Piège à Gonzesse, à juste titre, puisqu’elle aurait partagé le lit des 4 membres ! (Keith Richards prétend que cela signifie Petit Appareil Génital.)
Ils participent au fameux Live Aid, et créent l’événement au Noord Festivaal à Copenhague en juillet 85 en chantant avec Rick Springfield, tandis que le mariage-éclair de Preben et Kim Carnes monopolise la presse people.

 

L’accident

En février 1986, en rentrant d’une fête particulièrement arrosée donnée en leur honneur lors de leur tournée commune avec Chaka Khan (amante de Morten et de Tåg), ils parient avec elle qu’ils sont capables de traverser nus les bois de Holgersen, par – 40°. Mais ils tombent dans une congère et disparaissent sans laisser de trace.

Après des semaines de recherche et de conjecture, le monde doit se résoudre à leur disparition et ils ont droit à des funérailles nationales.

 

Le miracle

Le 11 août 2004, en raison des effets secondaires d’un brusque réchauffement climatique, un éleveur de rennes aperçoit sous ses pieds un corps pris dans dans la glace en train de fondre.
Rapidement, on dégage quatre hommes, en état d’hypothermie hibernatoire depuis 19 ans.
Réanimés à la grande surprise du corps médical, ils n’ont pratiquement pas de séquelles, et ont gardé intacts les organes qui ont fait leur réputation.

Chaka Khan, elle, n’a jamais été retrouvée.