YOKO-NI PRÉSENTATION
IRL veut dire In Real Life et IG signifie In Game.
Quand on discute entre nous, on précise toujours.
Par exemple: Hé, les gars, je vais bouffer quelque chose IRL.


Un gamer

Yoko-ni est un héro populaire, un combattant hors pair, entouré d’amis fidèles et de femmes aimantes.

De l’autre côté de l’écran, Yoko-ni est un video gamer de talent qui, malgré les avertissements de ses amis joueurs, fuit ses problèmes en passant le plus clair de son temps sur un jeu particulièrement addictif, Last Quest

Yoko-ni, c’est une création originale en hommage au nouveau monde des jeux vidéo et des univers virtuels. Un spectacle sur les questions qu’ils posent sur notre intimité, sur les excès dont ils sont l’objet, mais aussi sur les idées reçues qu’ils génèrent...

Sur scène, quatre comédiens, tout à tour guerriers, pilotes de vaisseau spatial ou star de la danse, évoluent dans un décor fait de projections d’images virtuelles, soutenus par un orchestre de 4 musiciens.




GÉNÉRIQUE
Conception & mise en scène :
Christian Denisart

Texte :
Eugène
Christian Denisart

Musique :
No Square

Création vidéos :
Brian Torney
Hy-Vong Pham

Création lumière :
Stéphane Gattoni

Création costumes :
Severine Besson

Scénographie :
Félicie König
Christian Denisart

Maître d’arme :
Nicola Dotti

Pilote GTA :
Morgan Bonfanti

régie générale :
Estelle Becker

 

 

Silky Kawaï :
Laurence Iseli

Wonderwoman :
Stéphanie Schneider

Yoko-ni :
Pascal Schopfer

le Minotaure :
Frank Semelet

Saxophone :
Matthieu Durmarque

Basse :
André Hahne

Batterie :
Yannick Oppliger

Claviers :
Matthieu Roffé

 

Une coproduction :
les voyages extraordinaires
Collectif fa7
CPO
Usine à Gaz

En partenariat avec :
Swiss Gamers Network Association
GREA
Maison d’Ailleurs
(Playtime – Game Mythologies, 2012)

avec le soutien de :
Ville de Lausanne
Etat de Vaud
Loterie Romande
Corodis
Pourcent Culturel Migros Vaud