L’ARCHE PART À 8 HEURES
Sur la banquise, trois pingouins (deux grands et un petit) se demandent si Dieu existe quand soudain la pluie se met à tomber.

Arrive une colombe, avec deux billets d’embarquement pour l’Arche de Noé.

Ne pouvant se résoudre à abandonner leur ami, les deux grands pingouins décident de le cacher dans une valise…

Christian Denisart s’empare de cette perle de la littérature enfantine allemande pour nous en livrer une version touchante et spectaculaire.

Nous suivrons nos trois pingouins, bagarreurs et philosophes, de la banquise à l’Arche de Noé. Les animaux embarqués avec eux sont de véritables automates.
Le quatuor à cordes Barbouze de chez Fior, présent sur scène et intégré dans l’histoire, accompagne subtilement le jeu des acteurs par la musique et par le chant.

D’après An der Arche um Acht ,
d’Ulrich Hub
Traduction d’Emmanuèle Sandron
Edition Alice primo



GÉNÉRIQUE
Création & coproduction :
Les Voyages Extraordinaires
Le petit théâtre

Texte :
Ulrich Hub

Adaptation et mise en scène :
Christian Denisart

Assisté de :
Véronique Jaton

Jeu :
Marie-Madeleine Pasquier
Adrien Rupp
Florian Sapey
Pascal Schopfer

Musique :
Barbouze de chez Fior
avec Laurence Crevoisier
Annick Rody
Camille Stoll

Enregistrement :
Jean-Sam Racine

Mixage :
Frédéric Rody

Scénographie :
Christian Bovey

Automates et mouvements :
François Junod

Sculptures des automates :
Sabine Calderoni

Construction décor :
Jean-Denis Gagnebin
Laurent Guignard

Mise en couleur décor :
Emilie Triolo
Rosalie Vasey

Accessoires et animaux :
Leila Licchelli
Emilie Triolo

Lumière :
Estelle Becker

Costumes :
Séverine Besson

Maquillages :
Julie Monot

Régies :
Guillaume Gex
Nidea Henriques

Habilleuses :
Zaineb Al-Maleki
Marie Broquet

Teaser :
Planfilms

Soutiens :
Ville de Lausanne
Etat de Vaud
Loterie Romande
SSA
Migros
Pour-cent Culturel

Fondation Engelberts
Fondation Ernst Göhner
Fondation BCV